News


Pourboires tout ce qu'il faut savoir

pourboire

 Le pourboire se définit comme une somme d’argent versée à une personne en remerciement d’un service et/ou en fonction de la qualité de celui-ci. Avec une conjoncture économique difficile, ces petits extras semblent de plus en plus rares ! Le pourboire ne se réalise qu’avec un acte volontaire du client !

 Depuis les années 80, le pourboire (entendu sous la forme de service rendu) est inclus d’office dans le montant global payé par le client. Auparavant il était de coutume de verser un petit supplément directement à l’employé qui s’était occupé de vous. La mention « Service compris » doit figurer sur le document remis au client . En cas d’absence de cette mention, cela signifie que le personnel est rémunéré grâce à un salaire fixe. Un billet ? Une pièce ? Ne rien donner du tout ? Une faute de goût ou de savoir-vivre ? Saskia Cousin, anthropologue exprime « le pourboire relève plus de l'histoire sociale, du rapport au travail, mais aussi aux dons, aux cadeaux et à l'expression de la reconnaissance des pays concernés. Selon les pays et selon les catégories sociales au sein d'un même État, le pourboire sera perçu comme une obligation, un salaire déguisé, un signe de corruption, une faveur, un remerciement, un signe de reconnaissance ou... une insulte» (a)

 En aucun cas, le pourboire ne peut se substituer au versement d’un salaire par l’employeur. Il s’agit plutôt d’un complément de salaire.

 Le pourboire appartient légalement à l’employé auprès qui il a été versé. Celui-ci peut décider de le partager ou non. Seuls les employés qui sont en contact direct avec la clientèle pendant leur temps de travail peuvent recevoir des pourboires. Si le responsable de l’entreprise décide de réaliser un tronc commun, la totalité des sommes perçues doit être reversée aux employés en contact direct avec la clientèle. La tenue d’un registre de répartition permet de justifier des sommes remises chaque jour.

 En ce qui concerne les cotisations sociales, elles sont dues sur la base des cotisations des sommes perçues et comptabilisées à l’aide d’un registre ou par une cotisation forfaitaire si les pourboires sont versés directement aux employés. Les cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales doivent être calculées sur la base de rémunérations au moins égales au Smic horaire.

 Même si les pourboires sont versés directement aux employés, l’employeur a l’obligation de l’enregistrer dans la comptabilité de l’entreprise. Il débitera le compte 53 « Caisse » de l’entreprise, et créditera le compte 4261 « Service au pourcentage à répartir » et le compte 4457 « TVA collectée ». Puis lors du versement au personnel, l’employeur débitera le compte 4261 « Service au pourcentage à répartir » et créditera le compte 421 « Rémunérations dues au personnel ».

 Combien ? Il est admis de laisser généralement 10 à 20 % de la somme totale due sous la forme de pourboire. Souvent, l’âge du client fait la différence. 2 euros pour un étudiant qui laisse un pourboire peut sembler chiche et pourtant… Le temps passé, la relation humaine, la notoriété, la situation géographique ou le style du salon sont de nombreux éléments qui entrent en ligne de compte.

Grâce à des recherches scientifiques, il existe différents moyens pour augmenter ses pourboires :

  • Présentez vous, une excellente technique pour augmenter le montant des rétributions (1)
  • Portez du rouge ! Cette couleur encourage la générosité ! (2)
  • Distinguez vous en portant un accessoire (3)
  • Soignez la dernière impression (6)
  • Exprimez vous en exprimant une appréciation favorable (4)
  • Conseillez en guidant le client dans son choix et de manière désintéressée (5)
  • Répéter le choix du client gage de confiance et de compétence (7)

(1) Kimberly Garrity et Douglas Degelman, « Effect of Server Introduction on Restaurant Tipping« , 1990
(2) Nicolas Guéguen, « Clothing Color and Tipping : Gentlemen Patrons Give More Tips to Waitresses with Red Clothes », publiée dans la revue Journal of Hospitality and Tourism Research, 18 Avril 2012
(3) J.W. Stillman and W.E Hensley « She wore a flower in a hair: The effect of ornamentation on nonverbal communication« . Journal of Applied Communication Research, 1: 31–39, 1980
(4) D. Kenny and W. Nasby. « Splitting the reciprocity correlations » Journal of Personality and Social Psychology, 38, 1980. p. 439 – 448.
(5) Robert B. Cialdini, “Influence: The Psychology of Persuasion”, 1984
(6) B. Rind and D. B. Strohmetz. “Effect on restaurant tipping of a helpful message written on the back of customers’ checks.” Journal of Applied Social Psychology, 31, 2001.
(7) R. B. van Baaren, R. W. Holland, B. Steenaert and A. van Knippenberg. “Mimicry for money: Behavioral consequences of imitation.” Journal of Experimental Social Psychology, 39, 2003. p. 393 – 398.
(a) Les Echos, Le pourboire un vrai casse-tête, Florence Bauchard, 23/02/2018

«« Retour

Commentaire(s) (0)


Vous devez vous connecter pour commenter !
Me connecter