News


La diffusion de musique en salon de coiffure

musique salon de coiffure

  La musique dans un local commercial est un élément clé permettant l'amélioration de l'ambiance générale, motive le personnel, met de bonne humeur, rend le lieu plus gai, donne envie de revenir, donne de l'énergie...
  Mais la diffusion dans un local commercial n'est pas totalement libre. En effet, le dirigeant doit s'acquitter de droits généralement gérés par la SACEM. Ces droits d'auteur permettent de rémunérer les auteurs/compositeurs, les éditeurs, les créateurs pour leur travail. Plus de 120 millions d'œuvres sont à la disposition des établissements pour animer, sonoriser les locaux.
  Selon une étude Ipsos MediaCT et Enov Research « Musique et points de vente » (octobre 2014), 90% des clients de salons de coiffure préférent qu'il y ait de la musique dans le salon. 79% des patrons diffusent de la musique dans leur salons et 83% considèrent que c'est un élément important pour leur activité. L'absence de musique est perçue comme un impact négatif (70% des clients le pensent) créant une ambiance triste, moins agréable.
Voir l'étude complète »»

  En plus des droits d’auteur versés à la Sacem, les commerces qui souhaitent diffuser de la musique de sonorisation doivent rémunérer les artistes-interprètes et producteurs. Il s’agit d’une « rémunération équitable » collectée par la Sacem pour le compte de la Société pour la perception de la rémunération équitable (Spré). Cette taxe consiste en un forfait annuel, dont le montant est adapté au type d’activité et à l’importance des établissements. Les droits sont soumis à la TVA au taux moyen de 15 % pour la rémunération équitable, en raison du double taux de 20 % (part producteurs) et 10 % (part interprètes).
Dans un salon de coiffure le nombre d'employés compte pour calculer le montant de la redevance annuelle. On considère le nombre d’employés à prendre en compte celui qui est en contact direct avec la clientèle : vendeurs, caissiers, animateurs de vente, direction, etc. Il est calculé en fonction de la moyenne annuelle des équivalents temps plein, sur la base de 1 600 heures annuelles (apprentis inclus). Sont exclus les personnels administratifs, les représentants, le personnel d’entretien...
Voir les tarifs 2018 »»

  Il existe quelques solutions pour ne plus avoir de droits à payer à la SACEM comme l'utilisation de musique diffusée par une plateforme de diffusion par internet (en streaming) ou par clé USB (solution Easytraxx-Music) en téléchargement. Certaines solutions obligent à la diffusion de publicités, d'autres non.
De nombreux styles de musiques sont proposés par l'intermédiaire de ces plateformes : Jazz, Romance, Soul, Lounge, Pop, Latino... Quelques adresses pour vous aider :

  • Abydos Musique musique libre de droit d'auteur sans SACEM
  • MusicinCloud avec de nombreux titres en streaming
  • Dig CC Mixter moteur de recherche en anglais
  • Free Music Archive plateforme contenant de nombreux titres classés par genre
  • Soudblend plateforme musicale qui propose des titres créés par des musiciens indépendants
  • Beatpick moteur de recherche proposant de nombreux titres payants avec licence
  • CCTrax titre en Creative Commons avec de nombreux styles, streaming...
  • Audionautix propose des sons, des musiques totalement libres
  • Jamendo catalogue plus de 200 000 titres libres de droits
  • Magnatune qui propose la diffusion de musique sous licence à tarif intéressant.
«« Retour

Commentaire(s) (0)


Vous devez vous connecter pour commenter !
Me connecter