News


Je me décide d´embaucher en alternance

embaucher apprenti alternance

L´augmentation du nombre de jeunes en alternance est une des priorités du gouvernement, et pour y parvenir, des aides spécifiques sont ou seront mises en place comme le doublement de la période d´exonération de charges pour le recrutement d´un apprenti supplémentaire par une entreprise de moins de 250 salariés, Cette mesure est rétroactive. Elle concerne les embauches réalisées depuis le 1er Mars 2011 mais elle doit passer par un vote au Parlement pour sa mise en vigueur définitive. Une autre mesure est le relèvement de 3 à 4% du quota obligatoire de jeunes en alternance dans les entreprises de plus de 250 salariés ainsi qu´un bonus/malus en fonction du taux d´effort de l´entreprise. Les démarches administratives doivent aussi être simplifiées.
 Bien-entendu, le jeune perçoit un minimum de salaire pendant sa formation. Pendant son apprentissage, ce ne sont ni le jeune, ni l´entreprise qui paient les frais de formation. Ceux-ci sont financés par la taxe d´apprentissage et par le Conseil Régional. Pour les contrat de qualification, ce sont les organismes paritaires (OPCA) qui financent la formation sur la base de forfaits complétés par une participation de l´entreprise. C´est la raison pour laquelle, le jeune ne choisit pas forcément son organisme de formation. C´est l´entreprise qui lui impose. Mais l´entreprise est totalement libre de choisir son apprenti.

 Pendant l´apprentissage, le chef d´entreprise fait généralement office de maître d´apprentissage. En effet, l´employeur doit désigner quelqu´un qui se chargera de la formation du jeune afin d´acquérir les fondements du métier. Un livret, carnet, assure la liaison entre l´entreprise et le centre de formation. Le jeune, sous contrat d´apprentissage, est un salarié comme un autre. Il bénéficie d´une période d´essai et des mêmes avantages que les autres salariés (congés payés, tickets restaurants, indemnités transport...). Le recrutement d´un jeune en alternance permet à l´employeur de former son employé aux règles de son entreprise. Il le "modélise" à son type de travail, de clientèle... Pendant sa formation, l´employeur, le tuteur va évaluer son apprenti. Cela permettra de se rendre compte de l´évolution et de l´acquisition des compétences du jeune. Toute cette durée de formation est destinée à la transmission d´un savoir-faire précieux. A l´issue du contrat d´apprentissage, l´employeur n´est pas tenu d´embaucher son apprenti. Une bonne façon de ne pas prendre de risque ni pour l´entreprise, ni pour le jeune.

En bref

Le contrat d´apprentissage prépare à une qualification professionnelle reconnue, d´État. Destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, il a, en général, une durée de deux ans. C´est donc un contrat à durée déterminée. Il doit être conclu (signé) trois mois avant ou après la rentrée scolaire. Le contrat de professionnalisation peut être signé à n´importe quel moment de l´année. Il concerne les 16/25 ans qui poursuivent leur cursus mais aussi les adultes de plus de 26 ans, demandeurs d´emploi ainsi que les salariés en contrat à durée déterminée qui souhaitent se réorienter vers une autre qualification, par exemple.

Les aides à l´embauche

Les aides à l´embauche communent aux deux contrats ci-dessous : les entreprises de moins de 250 salariés qui embauchent une personne supplémentaire en alternance bénéficient d´une exonération totale des charges sociales pendant un an pour cette personne nouvellement employée.

Le contrat d´apprentissage

  • Exonération de cotisations patronales et salariales pour les entreprises de moins de 11 salariés (hors apprentis)
  • Exonération des cotisations d´assurances sociales, des allocations famil
«« Retour

Commentaire(s) (0)


Vous devez vous connecter pour commenter !
Me connecter